Avocat droit visite et hébergement Lille

Lorsque vous êtes mariés, le droit de visite et d'hébergement sur les enfants sera fixé par le juge dans le cadre de la procédure de divorce ou dans le cadre d'une séparation de fait.

Si vous n'êtes pas mariés, si vous vivez en concubinage, si vous êtes pacsés ou si vous êtes séparés de l'autre parent de votre enfant, vous pourrez donner un cadre aux relations que l'autre parent aura avec votre enfant ou vos enfants. Le juge statuera pour fixer un droit de visite et d'hébergement (droit de garde) sur l'enfant ou les enfants. Le juge prendra toujours en considération l'intérêt des enfants. L'enfant pourra être entendu par le juge sur le droit de visite et d'hébergement en fonction de son âge s'il le demande.

Qu'est ce que le droit de visite et d'hébergement ?

Les deux parents bénéficient en principe de l'autorité parentale sur l'enfant. Ils doivent s'entendre sur les choix importants relatifs à la vie de l'enfant.

Lorsque les parents sont séparés, il est important que chacun des parents puissent avoir des relations régulières avec son enfant.

L'enfant aura sa résidence fixée chez l'un des parents. Le droit de visite et d'hébergement sera accordé au parent chez lequel l'enfant ne réside pas. Un jugement sera nécessaire pour définir ce droit de visite et d'hébergement. L'enfant rencontrera l'autre parent selon un calendrier établi par le juge.

Des grands parents qui ne peuvent rencontrer leurs petits enfants en raison de l'opposition des parents peuvent également demander à bénéficier d'un droit de visite et d'hébergement. En effet, les grands parents ont le droit d'avoir des relations régulières avec leurs petits enfants.

Les modalités:

L'enfant pourra rencontrer le parent chez lequel il ne réside pas selon un calendrier qui peut être de trois types :

  • résidence alternée : l'enfant réside chez chacun des parents durant la même période, par exemple, une semaine sur deux;
  • droit de visite et d'hébergement classique : le parent chez lequel l'enfant ne réside pas le rencontrera un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires ;
  • droit de visite et d'hébergement élargi : le parent chez lequel l'enfant ne réside pas le rencontrera selon un calendrier plus large que le droit de visite et d'hébergement classique et moins large que la résidence alternée : par exemple, l'enfant ira chez son père ou sa mère en milieu de semaine.

Si l'intérêt de l'enfant le commande, seul un droit de visite est prévu en point rencontre ou en présence d'une tierce personne.

Le juge sera amené également à fixer une contribution à l'entretien et à l'éducation de l'enfant (communément appelé pension alimentaire).

Avocat en droit de la famille à Lille, Maître Stienne Duwez vous propose ses compétences pour vous conseiller en droit de visite et d'hébergement.

Contactez-moi

c